Le Tai chi chuan consiste en une succession de mouvements doux, lents et liés, qui permet d'obtenir une harmonisation des forces yin et yang par la coordination de la conscience, du souffle et du mouvement.

Cette pratique obtient de bons résultats sur le plan de la santé ; elle dénoue les tensions à l'intérieur du corps et les blocages dans les méridiens de l'énergie. Ces aspects thérapeutiques concernent principalement l'assouplissement des articulations et la maitrise de soi.

Wang Xian, Claude Caudine, A la source du Taiji Quan, transmission de l'école Chen, p. 159 :

"Pour faire face à la force et à la puissance des techniques externes, les Taoïstes utilisèrent les ressources de la voie souple par l'alternance des forces Ying et Yang. (...) 400 ans avant J.C. les textes taoïstes mentionnaient la pratique du "daoyin" science énergétique de santé propre à éveiller la vigilence corporelle, mentale et psychique de l'homme dans tous les aspects de la vie, le combat y compris. Les fresques de Mawangdui (-200 av J.C.) témoignent de l'intérêt des excercice physiques inspirés par l'observation des animaux.

réalisé d'après les Fresques de Mawangdui,
peinture sur soie, imitation des figures animales :
l'ours en marche, le singe qui crie, le loup tourne la tête, etc. >>>

Vers la fin de la dynastie des Han (25-200), le fameux médecin taoïste Huatuao créa des techniques médicales à connotation martiale. Un autre médecin taoïste, Ge Hong (283-364) intégra l'art martial de façon plus prononcée avec l'apport de techniques respiratoires. Dès cette époque, médecins et maîtres taoïstes préparèrent la route aux arts internes en y associant étroitement : techniques de réanimation d'urgence, méthodes de massage et diététothérapie.

Le Tai chi chuan est lié à une conception de l'univers selon laquelle l'existant est un tout dont l'homme fait partie, ce qui implique l'acceptation des rythmes naturels, principalement du rythme binaire figuré par le symbole du Tao, c'est-à-dire du Ying et du Yang. Ce symbole se nomme un Tai chi. Le Tai chi chuan est le chuan (l'action ou la boxe, au sens plus restreint) suivant les lois du Tai chi.

Le but du Tai chi est d'ouvrir le pratiquant à la circulation libre du chi (énergie interne qui intègre l'homme accompli, le Tchanjen, dans l'énergie cosmique "de la Terre et du Ciel"). Au combat ce sera plus la force de l'individu qui agira mais le chi, transmis à travers le geste. Le Tai chi chuan se pratique généralement seul ; les exercices à deux sont baptisés Tui-shou. Le Tai chi chuan peut également inclure le maniement de la lance, du couteau et de l'épée.

On reconnait aujourd'hui 5 styles de Tai chi chuan principaux, dont le plus connu est le style Yang, du nom de ses créateurs Yang Lu-chan et Yang Chen-fu.



Tai chi chuan

Quelques animaux présents dans les noms de mouvements du Tai chi chuan :

La grue
Le serpent
Le cheval
Le chat
Le tigre
Le dragon et le phénix

 

 

 

 

 

phpMyVisites : logiciel gratuit de mesure d'audience et de statistiques de sites Internet (licence libre GPL, logiciel en php/MySQL) phpMyVisites